Infestation de larves (myiase)

Les myiases sont connues comme tous les parasites originaires des larves d’insectes (c.-à-d. wolfarthia magnifica) dans le tissu vivant des mammifères. Quand il s’agit de myiase, les larves de la mouche se développent à l’intérieur du tissu de l’animal, provoquant des blessures infectées.

 

COMMENT UTILISER HYPERMIXVET®

 

Le produit, quand il est utilisé quotidiennement sur les blessures de tout type et nature, a des caractéristiques coadjuvantes dans la guérison de la blessure et permet le traitement des blessures externes sans complications bactériennes ou parasitiques à n’importe-quelle phase du processus.

 

Traitement des blessures : à la présence de tissu nécrotique, procédez au débridement chirurgical avant l’anesthésie générale de l’animal pour des cas qui sont particulièrement graves, ou pour le debridement salin (en utilisant une solution salée supersaturée) ou avec des gazes Hypermixvet® appliquées pendant les trois à cinq premiers jours du traitement.

 

Par la suite, ou tenant lieu du tissu menacé, les blessures doivent être NETTOYÉES avec une solution physiologique, mouillées de gaze et enduites quotidiennement d’Hypermixvet® en formule huileuse.

 

Selon le lieu, ou suivant les résultats thérapeutiques spécifiques, les blessures sont enveloppées d’une gaze et d’un pansement auto-amalgamant (ex. chéloïdes dans le cheval).

 

Dans un tel cas, la gaze Hypermixvet® est appliquée entre la blessure et le bandage occlusif.

 

La phase inflammatoire ne disparaîtra que dans les 3+2 jours suivant le début du traitement et la phase de réépothélisation sera achevée sans complications selon la durée physiologique des espèces respectives.
À la dernière étape, il est recommandé que le gel crème Hypermixvet® soit utilisé.

 

Les cicatrices finales apparaîtront élastiques et il n’y a jamais eu de cas de rétraction cicatricielle fibrotique.

 

Les complications bactériennes et parasitiques, ainsi que la maladie de la phase de granulation du cheval typique connue sous le nom de chéloïde, sont effectivement contrôlées.

 

Les animaux ne montrent habituellement aucune frustration ou douleur à l’application et ne montrent aucun comportement compulsif imputable aux réactions adverses dues au produit. Le lapement des blessures (chien et chat) entraîne temporairement la sialorrhée (salive excessive) chez certains félins.

 

La suspension de l’application d’Hypermixvet® entraîne la régression de la guérison de la blessure, souvent accompagnée d’une réinfection bactérienne et parasitique alors que le risque subséquent du traitement retrace les blessures aux niveaux physiologiques, même dans les cas de réinfection grave ou de dommage tissulaire.

 

Les intervalles d’application supérieurs à 24 heures entraîneront une réinfection myasigénique..

 

Chiens

Les blessures traumatiques sont été soignées avec grand succès, particulièrement celles provenant de morsures, très importantes et compliquées aussi.

Son usage s’avère efficace avec ou sans le bandage de la blessure.

Le lapement n’a causé aucune réaction défavorable.

Hypermixvet® s’est révélé particulièrement efficace pour la dermatite atopique de « point chaud » chez les chiens, caractérisée par des zones amples de disépithélisation qui sont fortement enflammées et colonisées par les staphylocoques.

L’animal prolonge la blessure due au traumatisme mécanique suivi d’une démangeaison intense. Au deuxième jour de l’application, une rémission de démangeaison et de symptômes d’inflammation peut être observée. Ensuite, on peut observer la rééphitalisation progressive avec granulation des zones les plus érodées et la rééphitalisation complète dans un délai de 12-15 jours.

Brebis

Les brebis affectées par la myiase des sabots de plus d’un type ont été soignées et prévenues du vagabondage et on prévoit de les supprimer suivant cette incapacité.
Les rémissions des blessures de sabots ont eu lieu dans un délai de 15 jours.

L’application quotidienne Hypermixvet® a prévenu la réinfestation, permettant aux blessures de guérir et aux ongles de se reformer. Les blessures trouvées dans d’autres parties du corps ont montré des périodes de guérison physiologique associées à l’absence d’une nouvelle génération de larves.
En conclusion, Hypermixvet® pour usage topique est virtuellement sans égal dans la practicalité de l’efficacité et de l’application et peut être utilisé dans des conditions de terrain ou dans des situations sanitaires contrôlées pour le traitement des blessures, même les graves et en périodes où le risque d’infection et d’infections parasitiques est présent.
Le traitement peut être vu comme un remède « multifonctionnel » qui peut efficacement remplacer toutes les méthodes actuelles.

 

Alpaga

Les blessures d’un troupeau de 20 alpagas d’Allemagne ont été guéries, ayant exhibé des blessures spontanées et répandues par le Corynebacterium pseudotubercolosis sous la forme d’abcès cutanées et de phlegmon.

Toutes les blessures identifiées sur la peau de l’animal ont été nettoyées, débridées et soignées avec une irrigation de produit quotidienne, même dans les cratères et tunnels.

Dans la période temps de trente jours, les blessures externes qui sont prolongées le plus sont soignées dans la majorité des sujets.