Dermatite à point chaud chez les chiens

Elle a une fois été définie comme l’eczéma humide. C’est une infection bactérienne, normalement très superficielle, dont les origines sont liées à l’auto-traumatisme du chien, et en même temps à une démangeaison localisée. Les blessures individuelles sont généralement des complications créées après des morsures de puces et d’autres parasites externes, des problèmes allergiques, des corps étrangers dans la peau, des petites blessures et des substances irritantes. S’il s’agit ensuite d’un problème récurrent, les blessures les plus traumatiques seront ensuite associées à une allergie profonde : allergie à la dermatite des puces, allergies alimentaires, dermatite atopique.
Les races les plus affectées sont celles avec plein de sous-couches. TERRANOVA, Saint Bernard, Chow-Chow, Berger allemand...

 

COMMENT UTILISER HYPERMIXVET®

 

Hypermixvet® a pour objectif d’être un usage alternatif topique dans la pratique clinique du traitement de la pyodermite à « POINT CHAUD » chez les chiens, et bien sûr, en l’appliquant localement une fois par jour, il s’est avéré contrôler de manière efficace et soigner toutes les manifestations locales comportementales qui caractérisent la maladie en un temps réduit sans avoir à associer une thérapie systémique, antibiotique et/ou de cortisone.

 

APPLIQUEZ topiquement Hypermixvet® avec la formule huileuse au moins une fois par jour jusqu’à ce que la rééphitalisation complète de la blessure se soit produite.

Évitez de laper la blessure dans la demi-heure suivant l’application du pansement pour plaies. Il n’est pas nécessaire de prévenir l’égratignure ou la morsure de la blessure pour le reste et toute la durée de la thérapie.
À la discrétion du vétérinaire, la thérapie antibiotique systémique sera administrée.

 

Dans les 24 heures suivant le commencement du traitement, le comportement de griffade classique effréné-compulsif disparaîtra et toutes les blessures montreront une réduction marquée du halo inflammatoire périlésionnel.

Les zones concernées par la disépithélisation et l’érosion de la couche supérieure du derme montrent une résolution progressive de la phase inflammatoire favorisant celle de granulation, avec un contrôle progressif de l’exudation, dans les 5+2 jours et achèvera la réépithélisation de la surface dans les 14+3 jours à compter du début du traitement.

La reprise de la couverture des poils survient à compter de la troisième semaine.
L’application quotidienne est toujours facile en raison de l’absence de réaction douloureuse.
La thérapie sera suspendue à la réépithélisation complète de la blessure (14+3 jours à partir du début du traitement).
Il n’y a eu aucun cas signalé de réactions locales ou générales adverses.